[Cinéma] Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar.

C’est ma deuxième sortie cinéma de la semaine et ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. Cette fois-ci je suis allée voir le dernier Pirates des Caraïbes, sans vraiment envie d’aller le voir. Ca fait quand même deux mois qu’il est sorti.

pirates-caraibes-5-vengeance-salazar-paul-mccartney

 

De nouveaux personnages prennent la relève.

Pour moi, Jack Sparrow n’est pas vraiment le personnage principal de l’histoire même s’il est le fil conducteur. Pour moi, c’est Henry Turner, le fils d’Elizabeth et de Will. Depuis qu’il est petit, il s’interesse aux légendes de la mer afin de libérer son père de sa malédiction. Son objectif est alors de récupérer le Trident de Poséidon qui a le pouvoir de rompre toutes les malédictions. Mais pour le trouver, Henry aura besoin de la carte qu’aucun hommes ne peut lire. C’est neuf ans après qu’il trouve enfin quelqu’un qui peut la lire en la personne de Carina Smyth, orpheline et qui essaie de lire cette carte en mémoire de son père qu’elle n’a jamais connu.

Par contre schéma classique : ils ne s’entendent pas vraiment, essaient de marchander avec l’autre pour, au final, tomber amoureux. Enfin bon, ce n’est pas vraiment du spoil puisque tous les films américains se passent comme ça.

Et Salazar dans tout ça ?

Salazar était un officier espagnol qui essayait de débarrasser la mer des pirates Sauf qu’il y en a un qui lui a résisté et c’est bien sûr Jack. Après une petite entourloupe, tout le navire espagnol a été maudit et contraint de rester dans le Triangle du Diable. Il suffit alors d’un geste de la part de Jack pour qu’ils soient libérés (à moitié) : Jack doit abandonner le compas. Au passage, c’est l’occasion de voir Jack jeune à travers un flashback bien placé. On apprend par la même occasion comme il est devenu capitaine.

jacksparrowjeune2

 

Petit, comme me l’a fait remarqué un twittos, Jack avait déjà abandonné volontairement le compas dans le deuxième film. Donc, en toute logique, Salazar aurait dû être délivré de sa prison depuis un petit moment. Enfin bref, une petite (grosse) incohérence qui peut faire tiquer les fans de la saga.

Du point de vue technique, les effets spéciaux sont plutôt bien même si je trouve que l’animations des cheveux de Salazar donne le mal de mer. Par contre, la 3D ne sert pas du tout le film. Pas besoin donc de payer un supplément.

En somme, ça se regarde mais je pense que j’aurai été déçue, même si j’aime beaucoup le personnage de Carina (dont l’identité de son père est facile à deviner), si j’avais dû payer ma place. Des fois ça a du bon d’avoir un abonnement !

Publicités

3 commentaires sur “[Cinéma] Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar.

Ajouter un commentaire

  1. J’ai lu une autre critique sur ce volet de PDC, la personne a été pas mal déçue et a trouvé le film vide. Je ne l’ai pas vu, et j’avoue que lire ta critique à toi aussi, me donne encore moins envie de le voir.. Dommage moi qui suis fan de la saga, ça me fait (un peu) chier que la saga s’essouffle..

    J'aime

  2. J’ai personnellement pris le film comme il venait et si l’incohérence du compas est belle et bien présente, le film dans son ensemble m’a plu 🙂

    Etait-ce parce que le précédent avec la Fontaine de Jouvence était naze ? Peut-être … ou alors car celui-ci réunit pleins de bons éléments que sont l’humour, le rapport au passé, de bonnes batailles navales. Bref, du tout bon pour moi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :