[Série] Once Upon A Time : il était une fin.

C’est après 7 saisons que la série qui revisite les contes de fée se termine. Même si la dernière saison était plus centrée sur la vie d’Henry Mills que de celle d’Emma (on apprendra qu’elle est enceinte), certains contes sont à nouveau revisiter puisque Henry à voyager dans d’autres royaumes où les histoires se déroulent différemment. C’est l’occasion pour moi de revenir sur cette série.

ANDREW J. WEST
ONCE UPON A TIME – « Hyperion Heights » (ABC/Jack Rowand) ANDREW J. WEST

Bienvenue à Storybrook.

Storybrook est une petite bourgade perdue dans le Maine, où tout semble paisible. Il fait toujours beau, tous les habitants se connaissent et tout semble leur sourire. Un jour, Henry, le fils de Madame le Maire, déprime car il ne se sent pas à sa place. C’est alors que son professeur, Marie-Margarette, va lui remettre un livre de contes de fée, puisque « les contes sont fait pour donner de l’espoir ». C’est alors que Henry se rend contes que les personnages semblent plus vrais que nature puisqu’ils ressemblent tous traits pour traits aux habitants de son village. Et c’est par la même occasion qu’il découvre l’identité de sa mère biologique, une certaine Emma. C’est alors qu’il va partir à sa recherche, pensant qu’elle pourra sauver ces personnages de contes de fée d’une malédiction qui semble avoir altéré leur personnalité.

Bien évidemment, il n’y a pas de héros sans grands méchants, et au fil des saisons, ces derniers vont se succéder. Rumplestilskin (qui est aussi le Crocodile de Peter Pan et la Bête de Belle) , la Méchante Reine (Blanche Neige), la Sorcière d’Oz, Peter Pan (si, si !), et j’en passe et des meilleurs.

Des personnages plus badass que dans les livres.

Au placard Blanche-Neige qui fait le ménage pour les 7 Nains, le gentil Peter Pan et les enfants perdus, Crochet qui n’aime pas les enfants et qui ne sait pas aimer, ou encore la naïve Alice. Tous ces personnages ont des destins bien différents ce qu’on a pu lire quand on était enfant. Tous les héros et les méchants de notre enfance sont dépeints d’une manière totalement différente, et cela permet également de rentrer un peu plus dans la psychologie des personnages et de connaître leur passé respectif. Même Cruella D’Enfer a bien plus de pouvoirs qu’on ne lui prête dans le Disney des 101 Dalmatiens.

Un épisode final hommage plein d’émotions.

Le dernier épisode, qui a été diffusé aux Etats-Unis le weekend du 19 mai, essaie réellement de clore et de rendre hommage à tous les personnages qui ont été présents dans la série durant ces 7 saisons. Les vivants comme les morts (car oui, il y a eu des morts). On a même pu voir Emma (absente durant toute cette dernière saison) et Hook, tenant leur fille, Hope (espoir en français). A pu voir également Robin des Bois, personnage qui est parti trop vite, la réunion des deux acteurs qui jouent Henri (version adolescent et version adulte). Enfin, il semblerait que tout le monde ait pu trouvé sa fin heureuse, même les méchants, qui ne sont pas si méchants en fin de compte. Et mention spéciale pour la fin heureuse de Rumple (La Bête) qui m’a fait pleurer comme une madeleine.

En bref, si vous ne connaissez pas encore la série, ou si vos avez arrêté en cours de route, je vous conseille de vous faire un petit marathon. Et malgré l’absence de l’actrice dans la saison finale, les scénaristes ont su garder l’esprit original de la série.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s